Comment assurer une descente énergétique équitable ?

Fichier attachéTaille
Office presentation icon TEQsEcoAttitude.ppt6.05 MB

Actualités: 

Penser autrement: 


Hier le 22 février, Daniel Badoux, a présenté les

"Quotas d'énergie négociables" (en anglais TEQs  pour Tradable Energy Quotas)

– à savoir un système d'allocation d’unités d’énergie par personne -  qui a été développé en Grande-Bretagne et est actuellement testé sur une île australienne. De plus en plus de voix (dont celle de Rob Hopkins, initiateur du mouvement des villes en transition), jusqu'au niveau parlementaire, s'élèvent pour qu'il soit mis en place au plus vite.

Nous étions une grosse trentaine, dont des élus, des fonctionnaires municipaux, des scientifiques, des militants, des français, des genevois....

En présence de Cédric Jeanneret du programme Eco21 des SIG et d'Etienne Favey du Service de l'Energie de la Ville de Genève, le débat a porté sur les points suivants :

 

  • Ne devrions-nous pas nous intéresser à l'aspect résistance au changement ? ne serait-ce pas parce qu'on ne s'adresse qu'à notre cerveau gauche que rien ne bouge ?
  • Etude d'acceptabilité a été menée au Royaume Uni : les gens n'en veulent pas, sauf ceux qui font déjà beaucoup et sont bien conscients de ce qui se prépare
  • Dictature verte ? mais non, il s'agit juste de la mise en place d'un cadre contraignant. Toute contrainte n'est pas dictature. Votre budget familial est aussi une contrainte que vous acceptez de respecter ! Déjouer les hyper-interprétations linguistiques qui ne mènent à rien.
  • Comment compter l'alimentation dans le calcul des TEQs ? Le calcul est en effet à la fois compliqué et complexe et soulève la question du protectionnisme.
  • Les SIG sont une entreprise qui a pour mission de vendre des fluides (55% propr. Etat). Elle appartient à son public, son objectif est donc de maximiser le profit de ses usagers. Le profit financier n'est pas l'objectif prioritaire. Pour l'instant, leur mandat est de fournir de l'énergie et non pas de la rationner. Ils font leur possible pour contenir la croissance de la consommation. NB: actuellement il y a d'énormes gisements d'économies possibles à réaliser sans se priver (1/4 de la consommation du canton !!)

Programmes en cours :

1. opération double-éco à destination des particuliers (chasser les énergivores)

2. éteindre l'éclairage inutile des communs d'immeubles

3. ambition négawatts : atteindre les gros consommateurs du canton

Conso d'électricité stabilisée depuis 2008 pour Genève - -1% par an pendant les 5 ans à venir. à savoir 150 GaW/h.

 

  • Les SIG ont l'air satisfaits de cette performance, mais est-ce que cela va suffire au regard de ce qui est attendu ? (Société à 2000Watts, programme 3x20 de la Convention des Maires européens)
  • La plupart des gens ne sauraient pas comment économiser ....!!!!
  • Il est tellement difficile pour une autorité en charge de communiquer sur le "moins" bien qu'il ne s'agisse presque jamais de renoncer à du confort ou à des activités...
  • Le message sur la sobriété heureuse est insuffisant.
  • La Ville de GE, en tant que plus gros propriétaire immobilier, concentre ses efforts sur la réhabilitation énergétique de ses bâtiments. N'a aucun pouvoir sur le mode de vie de ses habitants. Vise chauffage 100% renouvelable en 2050. Mais attention : effet rebond sur l'électricité ! Mène un programme de panneaux PV avec les SIG ainsi que de l'éolien décentralisé. A signé les engagements d'Aalborg.
  •  Indice : le budget du Service de l'Energie de la Ville correspond à 1% du budget  de la campagne de pub que mène une marque de voiture actuellement en ville.....
  • Un participant signale le Forum Ouvert conduit par L'ARENE Agence de l'Energie de l'Ile de France, avec des résultats remarquables en matière d'invention et d'intelligence collective.
  • Trouver le moyen de se faire entendre d'un public moins averti. Créer des films ? Impliquer la culture !
  • Avec la Transition, on gagne en résilience et en sécurité. La force tranquille...Cela devrait pourtant être vendeur, d'être robuste !
  • Aujourd'hui à Genève, on est en "gueulocratie". C'est celui qui hurle le plus fort qui se fait entendre et a raison. --> les citoyens doivent se montrer plus revendicatifs, demander plus à leurs autorités et suivre les dossiers. L'Energie est le parent pauvre à Genève....On a une Loi formidable, exemplaire, mais on n'arrive pas à l'appliquer. Les gens veulent de la sécurité, de la richesse et du plaisir. ...
  • Message à faire passer aux enfants : il n'y a qu'une demi-journée par an dans leur programme. !!!
  • Nous devons nous aussi décoloniser nos imaginaires et nous rappeler que nous pouvons sans dommage pour la qualité de ce débat éteindre souffleries et lumières superflues !
  • A Genève, l'énergie / l'eau ne sont pas assez chères pour que les gens fassent des économies...
  • Et si on créait un groupe de travail autour de la création d'un CRAG (Carbon Ration Action Group) à Genève ? Un doodle est émis à cet effet, accessible à toute personne qui souhaite s'intéresser de près à agir.

http://www.doodle.com/7pa2bvnpgq5ppg39

  • Il y a des incohérences absolues à Genève : exple la FSASD qui reçoit un prix pour son programme de mobilité douce, et laisse par contre tous ses ordinateurs allumés 24h/24, gaspille le papier, etc.... Rien ne se passera sans un groupe soutenu par la Direction.
  • exple du Japon : plus on consomme, plus les tarifs augmentent.

 

Le débat se poursuivait encore en petits groupes après 22 h !