Il est temps de se libérer définitivement des énergies fossiles!

Fichier attachéTaille
PDF icon Flyer_breakfree2016.pdf1.35 MB
PDF icon Flyer_EndeGelände.pdf899.84 KB

Penser autrement: 

Actualités: 

Le Collectif de soutien à  Breakfree2016 communique : 

A Genève, la campagne internationale de sortie des énergies fossiles s’ouvre le 22 avril. Le collectif de soutien à Breakfree 2016, commencera avec la présentation de la campagne ce vendredi 22 avril . Nous formerons ensuite à l’action non-violente , questionnerons sur les limites de notre modèle démocratique face à l’urgence climatique et nous nous rassemblerons pour exiger de la place financière genevoise le désinvestissement des énergies fossiles. Le collectif organise également la participation genevoise à l’action à Ende Gelände en Allemagne!


Le vendredi 22 avril sera la date de signature de l’accord de la COP21. Le consensus atteint à la COP21 sur l’objectif de réduction des gaz à effet de serre est, pour certains aspects, une victoire mais, cet accord est largement insuffisant par le manque de moyens et d’actions concrètes pour se libérer définitivement des énergies fossiles.


La conférence de Paris a surtout provoqué un éveil citoyen massif. Les limites du pouvoir décisionnel des gouvernants apparaissent de façon criante. Les bénéfices économiques semblent peser plus lourd que le sort de la nature dont nous faisons partie. Les manifestations à travers la planète fin novembre ont trop peu été entendues. Comment expliquer autrement l’absence totale du terme « énergie fossile » dans l’accord de Paris alors qu’il s’agit du nœud du problème ?

C’est donc maintenant aux citoyens de s’assurer que les promesses soient respectées ! Le seuil des 1,5 degrés est pratiquement atteint, l’urgence force à l’action !

 

La campagne Breakfree2016 qui se déroulera durant tout le mois de mai à travers le monde par le biais d’actions résolues mais non-violentes a pour but d’empêcher l’extraction des énergies fossiles et de favoriser une transition juste vers les énergies renouvelables et des nouveaux modes de consommations. Ce printemps, les actions qui ont lieu à travers le monde témoignent de la volonté citoyenne de changer la donne. Au Honduras, au Bangladesh et aux Philippines, les activistes, au prix de leur vie pour certains, se mobilisent contre les énergies fossiles. A Pau, un sommet pétrolier a pu être bloqué.

 

En soutien à ces démarches et parce que Genève n’est pas un siège d’extraction mais de financement et de spéculation sur les énergies fossiles, le collectif de soutien à Breakfree organise à Genève (communication visuelle en annexe) :

 

-    Le 22 avril à la Maison des Association, salle Maathai, à 18h, une présentation de la campagne par Nicolas Haeringer de l’ONG 350.org porteuse de la campagne internationale.

 

- Le 26 avril à la salle Multatuli à 20h, une séance de formation à l’action non-violente et d’information sur l’action Ende Gelände qui aura lieu près de Berlin du 13 au 16 mai pour bloquer une mine de charbon.

 

- Le 10 mai à Bel-Air à 12h15, un rassemblement ludique et festif demandant à la place financière genevoise de sortir des énergies fossiles.

 

- Le 10 mai à 18h30 à UniMail, Dominique Bourg viendra s’interroger sur notre modèle de gouvernance qui semble inadapté face à la question climatique.

 

- Le 12 mai (à 17h15 depuis Cornavin), départ des activistes genevois pour l’action en Allemagne .

 

Le collectif est présent sur facebook à https://www.facebook.com/collectifdesoutienabreakfree2016 et tous les événements y sont détaillés.