Des nouvelles des Climate Games

Actualités: 

Penser autrement: 

 

Les préparatifs sont terminés, les Jeux vont bientôt commencer !

(La première moitié de notre bulletin d’information concerne les Jeux à Paris – si vos aventures se déroulent ailleurs, vous pouvez aller directement à la fin.)

Comme vous l’avez appris en lisant notre réponse aux attaques à Paris, nous avons décidé de poursuivre les Climate Games là où se déroule la COP21, malgré l’interdiction de toute manifestation politique dans la rue. L’état d’urgence climatique est bien trop important pour annuler les Jeux. Les marchés de Noël, les foires et les matchs de football continuent comme si de rien n’était, alors pourquoi pas les Climate Games ?

PARIS – UN ÉTAT D’URGENCE

Le gouvernement français entend réduire la COP21 à « l’essentiel : les négociations » ; nous pensons que ce qui est essentiel, c’est que la société civile s’exprime dans la rue et que sans cela, il ne devrait pas y avoir de COP21. Nous ne sommes pas seuls, de nombreuses organisations appellent à une levée de l’interdiction et maintenant que la Marche pour le climat du 29 est illégale, il y a plus de gens à Paris pour désobéir que jamais – dans un état d’urgence, la désobéissance civile pourrait bien devenir la norme !

À l’heure où nous écrivons ces lignes, le climat de peur que l’État entend imposer à la population est en train de prendre la forme 1.) d’arrestations à domicile pour les principaux organisateurs et 2.) de raids dans les squats d’artistes et d’activistes. Ils ont été jusqu’à fermer une université durant quelques jours de peur que les étudiant·e·s ne l’occupe. C’est un exemple parfait de la stratégie du choc, une tentative d’entraver et d’affaiblir nos mouvements au moment où nous étions forts et remportions des victoires telles que celle sur le pipeline KXL, les sociétés pétrolières qui se retirent de l’Arctique et un désinvestissement majeur du charbon. Ils n’ont rendu visite à personne des Climate Games pour le moment, et ce qui rend beaux ces Jeux, c’est qu’il n’y a pas de leader, pas de centre névralgique, pas de tête à couper. Notre outil est décentralisé ; telles les racines sous la forêt, nous sommes invisibles parce que nous nous étendons et nous croissons sans hiérarchie.

En imposant un état d’urgence, l’équipe bleue a déjà commencé les Jeux en trichant. Nous conseillons vivement à toutes celles et tous ceux qui préparent quelque chose à Paris de prendre le maximum de précautions, de prendre en considération la situation délicate dans laquelle nous nous trouvons et de s’en tenir à notre code de non-violence. Nous vous encourageons à chercher du soutien juridique auprès de l’équipe juridique (Tél. : +33 (0)7 53 39 35 45, ou bien par e-mail à cosomi[at]riseup.net). Les Climate Games ne sont qu’un outil et nous ne pouvons assumer aucune responsabilité pour les actions menées en son nom. Tous les signalements d’action seront modérés cependant et celles qui vous mettent en danger ou mettent en danger autrui ne feront pas partie du jeu.

Ce que nous avons entendu dire la police, c’est qu’ils sont principalement inquiets à propos des actions qui, pour reprendre leurs mots, « entravent l’emploi du temps des officiers de police et les mettent ainsi en danger » ; ça pourrait inclure s’accrocher à quelque chose, etc... Bien sûr, ce n’est pas une certitude, particulièrement étant donné la situation qui ne cesse d’évoluer. Une manifestation se définit par plus de deux personnes partageant un message politique : nous suggérons d’en faire une lecture sous l’angle créatif. Pour plus d’informations sur ce que l’état d’urgence signifie, voir la page d’infos juridiques.

LES OUTILS À VOTRE DISPOSITION

La carte interactive des Jeux commence à se remplir avec des terrains de jeux partout dans le monde, qui vont des sièges des sponsors de la COP21 aux sites d’extraction et de distribution proprement dit en passant par les soirées champagne des lobbyistes de l’essence. N’hésitez pas à ajouter vos émanations favorites au Réseau. Quand les Jeux commenceront vous serez en mesure de nommer des équipes pour les récompenses avec notre tout nouvel outil de signalement et de tout suivre grâce à la carte et aux médias sociaux (#ClimateGames).

Nous sommes submergé·e·s par les retours avec plus de 220 inscriptions d’équipes mystérieuses, culottées et imaginatives. Il y a des équipes qui nous promettent des tours de magie telle que la Fairy-Tale Creatures Club, tandis que d’autres équipes comme la Green Deal Abuja luttent en première ligne contre la destruction des terres Ogoni au Nigéria face aux sociétés d’exploitation de gaz et de pétrole. Beatzar nous promet de la danse rebelle et nous soupçonnons la Brigade anti sommeil de s’apprêter à faire du bruit, et ce que l’unité de restauration aérienne du Front de libération tout compris des gens (et non-gens) érisiens va bien pouvoir faire, nous ne pouvons que l’imaginer.

À quelques jours du lancement, quelques dernières recommandations : Regardez bien les récompenses et songez à la catégorie dans laquelle vous concourez. Un tuyau entre nous pour les signalements : il n’est pas nécessaire de vous hâter à les transmettre ; il vaut mieux prendre le temps de vous assurer que vous avez un signalement détaillé, séduisant et sécurisé. Enfin, si vous venez à Paris, suivez les mises à jour portant sur les dates et lieux d’entraînement et de rencontres sur la page de Préparation. Si vous souhaitez venir exercer votre art et rencontrer l’équipe des grands outils pour l’action pour les aider avec leurs pavés gonflables, alors rendez-vous à l’Atelier des Possibles, Jardin d’Alice, 19 rue Garibaldi, Montreuil – Métro Robespierre.

Nous vous souhaitons à tous des Jeux sécurisés, ludiques et efficaces !

Votre bien dévoué,

Mycélium de Coordination des Climate Games à Paris.