L'équipe des Climate Games appelle à la poursuite des jeux

Actualités: 

Penser autrement: 

 
Beaucoup de gens nous ont contactés pour nous demander en quoi les attaques du vendredi 13 novembre à Paris étaient susceptibles d’avoir un impact sur les Climate Games et les autres formes de désobéissance civile à Paris.

Tout d’abord, nous entendons manifester clairement notre solidarité avec toutes les victimes de toutes les formes de terreur. Les mitraillettes et les explosifs font autant de mal à Paris qu’à Beyrouth, Ankara, Damas, Yola, Kobané, Bagdad et ailleurs. La douleur ressentie est la même, qu’elle soit causée par l’arme d’un djihadiste ou d’un policier, par les missiles d’un avion de guerre ou d’un drone.

Ces attaques ne doivent pas modifier le débat mais le renforcer. Nous affirmons clairement que notre dévouement à la justice sociale et climatique est plus fort que jamais. Nous sommes convaincus que la dynamique géopolitique et économique qui est à la source du changement climatique est la même que celle qui engendre le terrorisme. Les guerres du pétrole en Irak, les écheresses causées par l’effondrement du système écologique en Syrie, alimentent toutes les mêmes inégalités qui conduisent à la guerre.

Nous écrivons ces lignes dans une ville qui se trouve en état d’urgence. Le gouvernement a annoncé que les négociations de la COP21 seront toujours en vigueur mais que toute manifestation publique extérieure dans toute la France et notamment la Marche mondial pour le climat, et le 12 décembre, journée d’actions massives, est interdite. Nous refusons l’avenir qui se profile, nous refusons de nous soumettre à la politique de l’autoritarisme qui étouffe les libertés au nom de la sécurité. La plus grande menace pour la sécurité, pour la vie sous toutes ses formes, c’est la catastrophe climatique. Les gens qui ont fait l’Histoire l’ont toujours fait sans demander permission.

Nous pensons que la COP21 ne doit pas se dérouler sans la participation ou la mobilisation de la société civile au moment où les gouvernements et les multinationales poursuivent leurs objectifs comme si de rien n’était. Seuls les mouvements de justice climatique et leur désobéissance civile seront capables de faire en sorte que 80% des combustibles fossiles restent dans le sol.

Nous sommes plus dévoué-e-s que jamais aux formes d’action qui cherchent à s’adresser aux causes premières du changement climatique de manière non-violente et déterminée. À Paris, notre terrain de jeu a été totalement transformé, mais partout ailleurs dans le monde, nous encourageons les gens à poursuivre leurs actions et leurs aventures. Nous appelons toutes les équipes à prendre en compte les conditions exceptionnelles dans lesquelles se dérouleront les Climates Games et nous vous demandons de ne pas avoir peur et de ne mettre personne en danger.

La nature décentralisée et créative des Climates Games pourrait devenir l’alternative non violente à cet état d’urgence. Comme des champignons qui sortent à l’aube, des fourmis qui franchissent les frontières la nuit, nous résisterons à la peur et au choc émotionnel, nous nous relèverons, nous nous adapterons et nous résisterons. Nous ne nous battons pas pour la Nature, nous sommes la Nature qui se défend.

Nous avons hâte de vous voir à Paris ou dans votre propre région.
Avec toute notre affection et tous nos encouragements.

L’équipe des Climate Games