Faire la paix avec la Terre - la réponse de Pierre Rabhi - 5

Pierre Rabhi - Faire la Paix avec la Terre - version longue from Flux Vidéo on Vimeo.

A l'occasion du forum "Faire la Paix avec la Terre" (du 12 au 18 juillet 2015) de l'association Artisans de Paix, Pierre Rabhi a bien voulu nous faire le plaisir d'enregistrer un message à l'adresse des participants.

La conférence sur le climat qui aura lieu en décembre 2015 à Paris exigera des décisions courageuses pour s’éloigner le moins possible de l’objectif d’une augmentation maximale de 2° Celsius d’ici à la fin du siècle.

Or, nous sommes sur une trajectoire d’augmentation de la température moyenne de 3 à 4°. Les déstabilisations qui en découleraient, ajoutées à nos autres difficultés, pourraient nous précipiter dans un déchaînement de violences planétaire.
Cette conférence sera l’occasion de repenser les fondements de notre relation à l’humanité et à la nature.
Il ne s’agira pas « que » de sauver le climat – qui change et changera irrémédiablement – mais de nous sauver nous, sauver la paix sur Terre.

Nous invitons tous ceux qui s’impliquent dans l’écologie, la paix et la spiritualité à se mobiliser cette semaine, en vue d’entamer un grand courant de mobilisation pour tenter d’influer sur l’issue de la COP 21 qui aura lieu à Paris fin 2015, et de réfléchir ensemble aux moyens les plus appropriés.

Jamais dans son histoire l’espèce humaine ne s’est posé un défi aussi immense, global. Nous devons inventer, ensemble, un futur commun possible, construit sur la paix et la bonne volonté qui est en chacune et chacun de nous. Nous avons le devoir impératif d’inventer l’humanité de demain.

 

 

Quelques notes glanées au fil de sa parole

Les milliardaires auront le plaisir, peut-être, mais la joie, elle, ne peut pas s'acheter et est aussi  devenue une denrée très rare.

L'écologie c'est aussi la jubilation que nous donne la beauté de la vie.

Plutot que prise de conscience, qui me fait penser à l'électricité, moi je dis  élévation de conscience.

Nous devons arrêter d'éduquer les enfants à la compétition

Nous devons cesser de promouvoir la subordination de la femme - la Nature est une mère, une fille, une amante dont on doit prendre soin.

L'occident ne voit comme problème que ce qui est problématique pour lui.

La dégradation touchera tout le monde, des violences inouies se préparent. 

Puissance de la modération, sobriété heureuse. L'avoir excessif nuit à l'être.

On a tout ce qu'il faut pour jubiler sur cette Terre, mais on n'y arrive pas. Faillite de l'esprit.

L'extinction du genre humain sera le résultat de notre non respect de la vie et de la désacralisation de la nature. ​

Rien ne marchera si je ne change pas moi-même. Je peux manger bio et exploiter mon prochain. On a une responsabilité individuelle. Je dois construire une cohérence entre ce que je dis et ce que je fais : pour que le monde change, il faut que je change [de l'intérieur] . 

Transcender la politique : appel à l'insurrection des consciences. Incarner les utopies.

​L'argent est plus fort que la politique. Profanation de la planète par l'obsession du profit financier. Tant que la finance aura  le pouvoir on ne changera rien. La sobriété ne suffira pas pour entamer l'emprise de la finance. L'argent produit de l'argent....spoliation organisée des 4/5 des habitants de la planète.

Les OGM sont l'horreur absolue. L'accaparement des semences est un crime contre les générations futures. Nous devons devenir conscients de ça. Les incantations n'y feront rien. Nous sommes en faute grave lorsque nous ne prenons pas soin de la Vie. L'humanité est en perdition. Nous devons prendre des résolutions fortes pour qu'elle ne disparaisse pas, galvaudée et polluée.

Que l'esprit religieux s'incarne dans la matière, et la prenne en compte.

L'amour ne peut engendrer que de l'amour. Comme une poule ne peut pas engendrer un lapin. Si ça engendre de la haine, c'est que ce n'est pas de l'amour.

Il y a une fraternité fondamentale qui ne fait pas de clans ou de tribus.

Il n'y a que l'amour qui puisse modifier l'histoire humaine. J'aime, c'est tout. Sans conditions,

Je ne suis pas la source de cet amour. Je suis simplement le canal, avec mes limites.