Il faut dormir les yeux ouverts, il faut rêver avec les mains ....

Penser autrement: 

Fabuleuse prestation du choeur virtuel d'Eric Whitacre pour  TED.

Ecoutez ça ! - arrêtez-vous 12 minutes et savourez cette émotion vibrante ! Ces chanteurs de tous les âges, en provenance du monde entier, chantent sur un superbe texte d'Octavio Paz : El Cantaro roto 

 

 


La lluvia...

La pluie ...

Ojos de aqua de sombra,
ojos de agua de pozo,
ojos de aqua de sueńo.
Soles azules,
verdes remolinos,
picos de luz que abren astros como granadas.
Dime, tierra quemada, no hay agua?
hay sólo sangre,
sólo hay polvo,
sólo pisadas de pies desnudos sobre la espina?
La lluvia despierta...
Hay que domir con los ojos abiertos,
hay que soñar con les manos,
soñemos sueños activos de río buscando su cauce,
sueños de sol soñando sus mundos,
hay que soñar en voz alta,
hay que cantar hasta que el canto eche raíces,
tronco ramas pájaros, astros,
hay que desenterrar la palabra perdida,
recordar lo que dicen la sangre y la marea,
la tierra y el cuerpo,
volver al punto de partida.

Yeux de l'eau de l'ombre,
Yeux de l'eau du puits,
Yeux de l'eau du rêve. 
Soleils bleus,
Tourbillons verts,
Rais de lumière qui ouvrent des astres comme des grenades.
Dis-moi, terre brûlée, n'y a-t-il pas d'eau ?
Il n'y a que du sang,
Il n'y a que poussière,
Que traces de pieds nus sur l'aubépine...

La pluie réveille,
Il faut dormir les yeux ouverts,
Il faut rêver avec les mains,
Rêvons des rêves actifs de fleuve qui cherche son lit,
Des rêves de soleil qui rêve ses mondes,
Il faut rêver à voix haute,
Il faut chanter jusqu'à ce que le chant fasse des racines,
un tronc, des branches, des oiseaux et des astres,
Il faut déterrer la parole perdue,
Se souvenir de ce que disent le sang et la marée,
la terre et le corps,
Retourner au point de départ.